ANGUIS IN HERBA - Le serpent sous l'herbe

12 mai 2007

Vesdre-Avenir et la zone de chalandise : ignorance ou pas ?

Dans le journal "Le Jour" de ce samedi, on trouve un texte dans lequel Didier Garsou de "Oui au nouveau Verviers" s'attaque à Pierre Giet de "Vesdre-Avenir" sur le volume de chalandise de Verviers.

En fait, le rapport Mérenne de 1996 ferait état d'une zone de chalandise de 334000 habitants et d'un potentiel global relativisé de 86000 habitants (ces chiffres sont arrondis pour plus de lisibilité).

La définition du potentiel global relativisé par rapport à la zone de chalandise donnée dans "Le Jour" est très tendancieuse. Voici la définition donnée par Didier Garsou :

La manière dont un appareil commercial exploite réellement le potentiel global (NDR: c'est à dire la zone de chalandise). Autrement dit, c'est son taux de pénétration dans la population concernée ou son pouvoir d'attractivité. Ainsi dans le cas de Verviers, le taux de Verviers n'est que de 58,8%.

En fait, la zone de chalandise est une zone qui est définie arbitrairement. Définir cette zone consiste à placer une limite dans un processus progressif en fonction de critères comme l'éloignement ou bien la zone isochrone (par exemple la distance située à 15 minutes à pieds, ou en voiture d'un point donné). La zone de chalandise est donc une notion totalement subjective et ne peut donc en aucun cas être prise comme certitude. C'est la raison pour laquelle on parle plutôt de potentiel global relativisé.

Ce potentiel global relativisé peut être bien entendu interprété comme un pourcentage de la zone de chalandise. Mais il faut savoir que contrairement à la zone de chalandise qui est totalement subjective, le potentiel global relativisé se rapproche mieux de ce que l'on peut réellement s'attendre comme zone de rayonnement commercial. Il est donc totallement fallacieux de dire que la zone de chalandise de 334000 habitants est un but à atteindre. Ce chiffre ne sera jamais rejoint pour diverses raisons (cannibalisme de la zone de chalandise par d'autres zones commerciales, variations dans la zone isochrone, barrière des langues et des habitudes des consommateurs, ...).

De plus, ces chiffres ont dix ans d'âge. Aujourd'hui, les données commerciales ont évolués par la création de nouveaux pôles d'attraction commerciale et la soudaine explosion de projets de centres commerciaux en Wallonie (600000 m²). Il est certain que le chiffre de 334000 habitants doit être revu à la baisse.

La personne dans l'ignorance des principes de géomarketing et de géomatique est bien Didier Garsou, puisqu'il oublie le caractère arbitraire de la zone de chalandise et déforme la définition du potentiel relativisé.

En conclusion, le chiffre de 86000 habitants est bien celui qu'il faut retenir quand on parle de zone d'influence commerciale de Verviers. Pierre Giet est bien dans le vrai en citant ce chiffre et Didier Garsou aime visiblement manipuler les chiffres à sa guise en occultant (volontairement ?) le caractère subjectif du chiffre de la zone de chalandise.

2 Commentaires:

  • Un exemple concret:

    Pour 1600 m2 de surface commerciale, le C&A emploie 7 à 8 personnes (et pas que des temps pleins!). Autrement dit, 1600 divisé par 8 = 1 personne pour 200m2! Zara, ou les autres grandes enseignes de l'habillement, ou encore de la grande distribution, ne fonctionnent pas différemment.

    Foruminvest promet 25.000m2 de surfaces commerciales: 25.000 divisé par 200, cela donne donc 125 emplois dans la vente!! Si on tient compte des déplacements, des glissements plus que probables des emplois déjà existants à Verviers, combien d'emplois nouveaux va-t-on réellement créer?...

    L'exemple de l'Outlet n'a-t-il pas suffit? On promettait 200 emplois, je vous laisse deviner ce qu'il en est en vérité actuellement...

    Les grandes enseignes déjà présentes à Verviers se
    déplaceront plus que probablement dans le complexe, vidant ainsi le centre-ville et les petits indépendants restants ne pouvant se permettre les loyers exorbitants demandés par ForumInvest auront bien du mal à survivre...

    Quant à la promesse invraisemblable du bourgmestre prétendant qu'il empêchera les commerces déjà implantés à Verviers de glisser dans le nouveau centre commercial, je me demande bien en vertu de quelle contrainte ou quelle loi??... Claude Desama n'en a absolument pas le pouvoir et il raconte, une fois encore, absolument n'importe quoi!

    Ce complexe commercial, comme cela a été désormais plusieurs démontré, occasionnera des dégâts humains et économiques: pertes d'emplois, friche commerciale après dix ou quinze ans, sursaturation en projets de centres commerciaux en Wallonie + de 600.000m2 => multiplication de l'offre commerciale par 3,7 en quelques années!!!!

    RIEN, strictement RIEN ne justifie un tel mastodonte à Verviers.

    Nep'

    Par Anonymous Nep', à  18 mai 2007 à 14:50:00 UTC+2  

  • Rectification: il s'agit de 16 emplois temps pleins, donc 1600 divisé par 16 = 1 personne par 100 m2. 25.000 m2 divisé par 100 => 250 emplois dans la vente et la gestion.

    Nep'

    Par Anonymous Nep', à  18 mai 2007 à 22:35:00 UTC+2  

Enregistrer un commentaire

<< Début